Category Archives: Uncategorized

California 2018

Heart lake Mt Shasta and animal friends on the way back South

Big Sur and Mount Shasta

 

La terre vue du ciel : Ecosse, Islande, Groenland, Canada, US et San Francisco

Film Endé

Français – Nederlands English – Espagnol – 29 min – HD – Stereo




 

50 seconds of bow making and horses

It takes a lot of time to make a bow, but you can have a short glimps of the process in less than a minute :

To have more information go to the website :
Home

To order a bow, please send an email to coenengelhard@gmail.com

If this clip made you discover these bows and you order one, please let me know. You will have a promotional discount.

Hope to meet you soon, Coen.

Thanks to Hugo Voukassovistch Simka Productions for making the clip.

And thanks to Connie and Gérôme for the hair and horses.Vaï, Acacia, bow and Coen

 

Entretien avec Domo

Quand j’étais à Endé au Pays Dogon en février 2016 j’avais un entretien avec Domo, mon ami joueur de guitare et fabricant de chaises. Au début Seydou traduit et ensuite c’est Amadou qui explique ce que Domo raconte. 
Nous parlons entre autre de l’endroit sacré à coté du campement de Amadou à Endé Ouo. C’est le champs du Bro Lagan, où on cultivait le mil pour le chef spirituel du village.
Dans les temps anciens, quand les Dogons sont arrivés, un des hommes chasseurs était retenu par l’esprit de cet endroit pour y rester . . .

Pour écouter l’enregistrement cliquez sur : Enregistrement sur Soundcloud 

Domo

Réalisation du Jardin de Bagourou

Réalisation du Jardin de Bagourou, les nouvelles du 26 février 2017
Vidéo et photos en bas de page …

Video en foto’s staan onderaan de pagina.
Klik hier voor de Nederlandse tekst: een-tuin-voor-bagourou

Chers amis donateurs et participants dans le projet du Jardin de Bagourou,

je viens de rentrer du voyage au Mali et je peux enfin partager avec vous les nouvelles des travaux sur le Jardin de Bagourou.

Tout d’abords, les habitants du village de Bagourou remercient chaleureusement tous les participants et donateurs. Ce qu’ils avaient espéré depuis longtemps est en train de devenir réalité maintenant.

Où en est le projet actuellement ? Les travaux, sont-ils finis ? Non, ce n’est pas fini, mais les travaux ont bien avancé. Le puits a atteint 15 m de profondeur et il y a de l’eau. Une fois le puits terminé, la construction de la clôture va commencer.
apres-le-premier-jour-de-travaux
Depuis le début :

Une fois arrivé à Endé, j’ai fait connaissance avec Moussa, notre personne de contact pour le projet (sur la photo ci-dessus en t-shirt jaune). Une réunion a été tenue avec le chef de village de Bagourou, les anciens, les hommes et les femmes pour parler de la réalisation du jardin. Tous ont donné leurs bénédictions.

Alors nous avons demandé au sourcier de venir trouver le meilleur endroit pour faire le puits.

Ensuite nous avons rencontré le puisatier, le technicien du puits Laya avec son assistant Seydou, pour organiser la construction et l’achat des matériaux.

Le premier jour des travaux était le 23 janvier, le lundi est un bon jour pour commencer. Laya a dessiné le périmètre du puits, nous avons formé un cercle pour dire les bénédictions. Les premiers coup de pioche ont été donné par le plus âgé, le père de Moussa qui avait planté des arbres sur ce terrain il y a longtemps en perspective d’y faire un jardin un jour.

Pendant que les hommes creusaient le premier demi mètre, les femmes cherchaient du gravier au pied de la falaise pour faire le béton pour la parois du puits. Les vieux s’occupaient à égorger le mouton, action indispensable pour la réussite d’un projet. Il a fait le repas de tous ce jour-là.

Les photos et la vidéo vous montrent bien comment les travaux se sont passé en bonne entente. Je suis venu tous les jours pour voir chaque étape et j’ai été impressionné par la volonté, la bonne humeur et la bonne entente sur le chantier.
apres-dix-jours
Nous avons décidé de faire une chose après l’autre. D’abords le puits et puis la clôture. Pour des raisons financières aussi car la construction du puits est coûteux et la clôture aussi. Le budget est suffisant mais la profondeur du puits définit en quelque sorte la longueur de la clôture possible.

Vu les dimensions du puits, le coût des matériaux et l’expérience des jardins à Endé, nous prévoyons de faire une clôture de 250 mètres autour d’une surface d’un tiers d’hectare. C’est plus petit qu’espéré mais plus raisonnable. Un puits de moyen diamètre ne peut pas fournir assez d’eau pour un jardin plus grand. Si cette surface sera bien cultivé d’ici l’année prochaine, ce sera un projet bien réussi.

Merci encore à tous les participants et n’hésitez pas à donner vos idées, observations et questions !

Le premier jour des travaux :

et après :

à suivre

Création d’un Jardin à Bagourou

Création d’un Jardin à Bagourou au Pays Dogon

Les habitants de Bagourou ont un projet. Le meilleur projet qu’un village au Pays Dogon puisse avoir : faire un jardin pour cultiver des légumes.

Bagourou est le village voisin de Endé, à une petite demi heure de marche. Un peu plus éloigné de la falaise mais près d’une grosse mare où tout le monde vient faire des briques en argile. Mais l’eau ne reste pas assez longtemps pour la culture des légumes.
pres-de-bagourou-2

Pour faire un jardin maraîcher il faut principalement deux choses : un puits pour arroser les plantes et une clôture pour éviter que les animaux les mangent. Il y a des ânes, chèvres et quelques dromadaires qui se promènent en liberté, toujours à la recherche d’une bouchée de verdure.

Depuis quatre ans les habitants de Endé Ouo ont un jardin, financé par l’association Malikanu. Chaque famille travaille un bout de la parcelle pour cultiver des oignons, des tomates et quelques légumes africains.
jardin-de-ende-2

Chaque village devrait pouvoir avoir un jardin. Mais les habitants du Pays Dogon ne peuvent pas engager les frais nécessaires. J’ai été à Endé et Bagourou, j’ai un lien fort avec les habitants, j’y retournerai au mois de janvier et j’ai envie de réaliser ce projet.

Ce qui m’intéresse beaucoup, c’est la possibilité de planter des légumes et des arbres sur le même terrain. Des légumes variés pourront pousser près des arbres fruitiers comme le manguier ou le tamarin et le moringa, dont les feuilles sont un apport nutritionnel spectaculaire. Une pépinière fera partie du projet aussi, pour faire pousser d’autres arbres à planter ailleurs pour faire du bois de construction et du bois pour cuisiner.

La surface du jardin sera au moins un demi hectare, ce qui est déjà bien pour les habitants de Bagourou. Mais si nous arrivions à trouver les moyens pour clôturer un hectare entier, nous pourrons pleinement expérimenter avec le mélange de cultures de légumes, pépinière et arbres. Ce qui serait une innovation dans la région.
pres-de-bagourou-5

Vous avez envie de participer à ce projet ? Comme dans le crowdfunding, chaque participation est la bienvenue. Grosse ou petite somme, l’essentiel est d’y arriver ensemble. Rappelez-vous du projet ‘Un micro-crédit pour les femmes de Endé Ouo’ il y a un an et demi . Ce projet-là se porte à merveille et les femmes ont réinvesti à nouveau et sont devenues plus autonomes.

Combien faut-il pour faire un jardin à Bagourou ?

3000 euros pour engager un technicien pour faire le puits et pour acheter le grillage, les piquets en fer, le ciment pour faire les buses du puits. Les villageois livrent la main d’œuvre. Nous avons déjà le budget pour faire un demi hectare. Si vous voulez participer encore on pourra aller jusqu’à un hectare entier !

Passez à l’action maintenant : envoyez un message ou un mail, ou donnez directement sur le compte de l’association Malikanu en mentionnant ‘le jardin de Bagourou’.

Cette action a un impact important pour tout un village, c’est chouette d’y participer, merci !

Association Malikanu
IBAN: FR 7617106000762176409300068 Code BIC: AGRIFRPP871

http://www.malikanu.net/

ou envoyez par Paypal à coenengelhard@gmail.com
pays-dogon-2